La Saeima: il est interdit aux équipes sportives nationales lettones de jouer avec les équipes russes et biélorusses

(01.02.2024.)

Les équipes sportives nationales lettones ne sont pas autorisées de jouer contre les équipes nationales russes et biélorusses, conformément aux amendements à la loi sur les sports adoptés par la Saeima jeudi 1er février. L’interdiction s’appliquera également si des athlètes de ces pays participent à des compétitions en tant que neutres.

Les amendements prévoient également que la Lettonie ne peut pas organiser des compétitions d’équipes nationales dans des sports d’équipe auxquels les équipes nationales russes ou biélorusses participent sous leurs drapeaux nationaux ou en tant que neutres. Ces dispositions s’appliquent tant aux compétitions pour adultes que pour jeunes et juniors.

L’objectif principal des amendements est de réitérer la solidarité de la Lettonie avec l’Ukraine et de bloquer radicalement toute tentative de la Russie de légitimer ses crimes de guerre par le biais du secteur sportif.

“L’idée principale des amendements à la loi sur les sports est d’établir au niveau de la législation nationale que les équipes sportives lettones, telles que de basket-ball, de football ou de hockey, ne peuvent pas jouer des matchs avec des équipes de pays agresseurs - la Russie et la Biélorussie, et cela que ce soit sur leur terrain ou sur des terrains neutres”, a fait valoir M. Dāvis Mārtiņš Daugavietis, président de la sous-commission des sports auprès de la Commission de l’éducation, de la culture et des sciences de la Saeima. ʺCela signifie que si l'équipe nationale lettone doit jouer contre la Russie ou la Biélorussie, les organisations sportives internationales devront respecter la législation lettoneʺ, a-t-il précisé.

Lors d’une réunion de la Commission de l’éducation, de la culture et des sciences, responsable de l’avancement du projet de loi, les députés ont déjà souligné que la communauté sportive internationale prenait des décisions qui pourraient ʺremettre en circulationʺ les équipes russes et bélarusses. Les auteurs du projet de loi ont déjà souligné que nous pourrions nous retrouver dans une situation où la Lettonie pourrait être désignée, par tirage au sort, de jouer dans le même groupe avec l’une de ces équipes. Sans les présents amendements, les équipes lettones auraient été obligées de jouer, d’essuyer une défaite technique ou de payer une amende dans une telle situation.

Les amendements ne réglementent pas la participation des athlètes lettons aux Jeux olympiques. C’est le Comité olympique letton qui décide de leur participation. ʺIl convient de noter que les équipes sportives des pays agressifs ne peuvent plus se qualifier pour les Jeux olympiquesʺ, a indiqué M. Daugavietis.

Les auteurs du projet de loi l’ont indiqué précédemment que les amendements proposés ont été discutés avec des représentants du secteur sportif.

 

Service de presse de la Saeima

Sestdien, 24.februārī