Lors des prochaines élections européennes, les citoyens pourront voter dans n’importe quel bureau de vote

(25.05.2023.)

Jeudi 25 mai, la Saeima a adopté en lecture finale et à titre d’urgence des amendements à la loi sur l’élection des représentants au Parlement européen, permettant ainsi aux électeurs de voter dans n’importe quel bureau de vote.

Les amendements disposent que le registre électoral électronique en ligne sera mis en place pour les élections au Parlement européen, par conséquent, les électeurs pourront voter dans n’importe quel bureau de vote le jour des élections et les jours précédents le vote, pareil comme lors des élections législatives. Jusqu’à présent, lors des élections européennes, l’électeur pouvait voter dans le bureau où il était inscrit sur la liste électorale.

Mme Daiga Mieriņa, présidente de la Commission de l’administration publique et des collectivités locales, a noté qu’un registre électoral en ligne serait mis en place pour les prochaines élections européennes, établi par la Direction de la citoyenneté et des affaires migratoires. “Toutefois, la question de savoir comment numériser, de manière la plus efficace possible, le travail des organisateurs des élections reste ouverte et non résolue. Cela faciliterait de nombreuses procédures dans les bureaux de vote qui, dans de nombreux bureaux, sont encore effectuées manuellement. Par exemple, cela réduirait le temps nécessaire au décompte des voix et faciliterait le traitement et la publication des résultats des élections,” a-t-elle affirmé.  

Dans le même temps, les horaires d’ouverture des bureaux de vote ont été raccourcis d’une heure; ils seront ouverts de 8h00 à 20h00 le jour du scrutin.

Les heures d’ouverture des bureaux de vote la veille du jour du vote ont également été modifiées afin de permettre aux électeurs qui ne peuvent pas voter le jour du scrutin, de le faire à tout autre moment. Ils seront ouverts lundi de 8h00 à 13h00, jeudi de 16h00 à 20h00 et vendredi de 13h00 à 18h00. Lors du scrutin précédent, les bureaux de vote étaient ouverts, pendant certaines heures, mercredi, jeudi et vendredi avant le jour du scrutin, samedi.

Les amendements prévoient que la Commission électorale centrale devra publier sur son site web en format audio les programmes préélectoraux des partis, les listes de candidats et les informations sur les candidats, ainsi que les informations sur l’accessibilité des bureaux de vote pour les électeurs en fauteuil roulant.

Selon les amendements, les électeurs qui, en raison de déficiences physiques, ne peuvent pas voter ou signer la liste électorale, seront assistés par un membre de la commission du bureau de vote concerné. Le membre de la commission devra certifier au préalable par écrit qu’il n’influencera pas ou ne modifiera pas le vote de l’électeur.

Les amendements précisent également la procédure d’organisation du vote sur le lieu de résidence de l’électeur, notamment dans les prisons, et prévoient que le vote par correspondance sera possible à partir du 35e jour précédant le jour du scrutin, au lieu des 42 jours actuels. Il sera possible de faire une demande de vote par correspondance sur le portail des services de l’administration publique.

Les modifications concernent également la caution électorale, à savoir, 8 000 euros devront être versés pour chaque liste de candidats à l’élection européenne, au lieu de 1 400 euros.

Les amendements prévoient une solution pour les cas où, au moment des élections, il ne sera pas possible de vérifier, pour des raisons techniques, que les renseignements individuels sur la personne sont incluses dans le registre électoral. Dans ce cas, la Commission électorale veillera à ce que le vote soit effectué à l’aide d’une enveloppe d’enregistrement.

 

Service de presse de la Saeima

Sestdien, 25.maijā