Le Président de la Saeima devant le parlement ukrainien: fermer la porte de l'enfer en Ukraine est un devoir de l’ensemble du monde civilisé

(12.01.2023.)
Galerie

“Votre héroïsme a fait l’impossible: une véritable prise de conscience! Votre héroïsme sur les champs de bataille et votre courage ont donné une impulsion si puissante qu’ils ont touché les cœurs de milliards de personnes dans tous les coins du monde libre. Cela a dissipé les illusions, créé un élan de solidarité et de coopération sans précédent et incité nos nations à se rappeler et à apprécier ce qui compte le plus: notre liberté, notre indépendance et notre démocratie”, a fait valoir M. Edvards Smiltēns, Président de la Saeima, en intervenant devant le parlement ukrainien Verkhovna Rada, jeudi 12 janvier, à Kyiv.

La délégation dirigée par le Président de la Saeima s’est rendue à Kyiv, pour témoigner le soutien et la solidarité au peuple ukrainien. Au début de la visite, le Président de la Saeima s’est entretenu avec son homologue ukrainien M. Ruslan Stefanchuk qui a remercié la Lettonie pour son soutien à l’Ukraine et aux Ukrainiens, en les accueillant, notamment, dans notre pays. Dans le cadre de la visite de la délégation, des rencontres avec d’autres hauts responsables ukrainiens sont également prévues.

Depuis la tribune de la Verkhovna Rada, le Président de la Saeima s’est adressé aux députés en langue ukrainienne, manifestant ainsi son respect pour cette langue, ainsi que pour les Ukrainiens qui apprennent la langue lettone dès leur arrivée en Lettonie.

Le Président de la Saeima a dit: “En fait, l’Union soviétique, enfin, s’effondre réellement au moment où nous parlons. Elle tombe en morceaux sur les champs de bataille ukrainiens et dans nos cœurs, tant sur le plan géopolitique qu’humain”. Il a noté que l’Union soviétique s’effondrait à un moment symbolique exactement au moment du 100e anniversaire de sa création, que le dictateur impitoyable russe avait l’intention de la réanimer sous une forme encore plus répugnante, en ouvrant la porte de l’enfer sur la terre ukrainienne”. “Fermer cette porte est le devoir de tout le monde civilisé”, a-t-il déclaré.

“Votre force nous encourage à faire des choses chez nous, des choses que nous avons reportées pendant des années, à nous éloigner à grands pas de l’héritage soviétique, de l’influence impériale de notre voisin, de l’obscurité du passé, et à éliminer les symboles de l’occupation. Acquérir une réelle liberté et unir nos efforts pour soutenir l’Ukraine”, a révélé M. Smiltēns, tout en mettant en exergue une grande solidarité et l’engagement de notre peuple. “Des cargaisons d’aide sont envoyées chaque jour depuis la Lettonie. Cela montre qu’il ne s’agit pas uniquement de la politique ou des relations interétatiques. Il s’agit de quelque chose de beaucoup plus important. De ce qui vient du cœur, des fondements mêmes de l’humanité. Il s’agit des valeurs communes profondément ancrées, il s’agit de savoir distinguer le bien du mal, la vérité du mensonge. Et les Lettons savent le faire”, a-t-il énoncé.

Le président de la Saeima a souligné que dès les premiers jours de l’agression russe, le peuple letton a fait le don de premiers millions d’euros, et il continue à faire des dons. “Notre peuple est fier de pouvoir vous aider en accueillant des milliers de vos compatriotes qui ont été contraints de quitter leurs foyers à cause de la guerre et se réfugier dans notre pays”, a-t-il noté.

“L’ensemble du monde civilisé a désormais le devoir de prouver que le monde est régi par les règles de droit, et non par le droit à la force. Que le mal n’ose plus renaître!“, a affirmé E. Smiltēns, soulignant que la Lettonie soutient clairement l’isolement international de la Russie, le renforcement du régime de sanctions à son égard et elle doit être tenue pour responsable.

“Nous nous réjouissons de chacun de vos succès, et nous pleurons chacun de vos morts. Comme s’ils étaient les nôtres. C’est ainsi que s’exprime la fraternité. Non seulement nous voyons, nous ressentons aussi. Non seulement nous savons, nous comprenons aussi. Car nous avons vécu cela, en tant que nation, dans notre propre passé. C’est l’ADN de notre nation qui coule dans notre sang, car nous aussi, nous nous sommes battus pour notre liberté par la douleur et le sang”, a-t-il déclaré.

M. Smiltēns a confirmé que le soutien politique, militaire, financier, humanitaire et humain de la Lettonie à l’Ukraine se poursuivrait. “Peu importe combien cela coûterait et combien de temps il faudrait. Nous, ainsi que nos partenaires, sommes clairs et résolus à ce sujet: nous n’abandonnerons pas,” a-t-il déclaré.

“Je sais qu’en Europe, le drapeau d’une Ukraine indépendante et prospère, lequel est désormais devenu un symbole mondial de liberté et de courage, flottera fièrement aux côtés des drapeaux des autres pays. Vous avez déjà gagné votre place au sein de l’Europe, qui sera libre, forte, cohésive et sûre“, a indiqué M. Smiltēns.

Dans sa visite en Ukraine, le Président de la Saeima est accompagné par M. Rihards Kols, président de la Commission des affaires étrangères, M. Raimonds Bergmanis, président de la Commission de la défense, des affaires intérieures et de la prévention de la corruption, M. Andris Sprūds, président de la Commission des affaires européennes, ainsi que par M. Jānis Skrastiņš, chef du groupe de promotion de la coopération interparlementaire Lettonie-Ukraine.   

 

Photos: https://www.flickr.com/photos/saeima/albums/72177720305184367
Conditions d’utilisation: https://www.saeima.lv/lv/autortiesibas

 

Service de presse de la Saeima

Svētdien, 5.februārī