Le leader du mouvement démocratique biélorusse s’adresse à la Saeima

(09.06.2022.)

Jeudi 9 juin, lors de son discours devant Parlement letton, Mme Sviatlana Tsikhanouskaya, leader du mouvement démocratique biélorusse, a remercié la Lettonie pour son soutien aux Biélorusses dans leur lutte pour la démocratie.     

Avant son intervention, Mme Ināra Mūrniece, Présidente de la Saeima, a signalé qu’en ce moment-là, l’opposition biélorusse était contrainte de fonctionner en exil. “Les Biélorusses poursuivent leur lutte pour les changements en Biélorussie”, a-t-elle noté, tout en soulignant que la Saeima, a adopté des communications exprimant son soutien à l’opposition biélorusse dans sa lutte pour la liberté, la démocratie, la liberté d’expression et les droits de l’homme.   

“Nous soutenons l’appel à l’organisation des élections démocratiques en Biélorussie”, a fait valoir Mme Mūrniece, en exprimant sa sympathie aux représentants de l’opposition démocratique biélorusse et à leurs membres de la famille qui sont actuellement maintenus en détention.   

Dans son allocution, Mme Tsikhanouskaya, a affirmé que la Lettonie n’était pas un pays étranger pour les Biélorusses - nous partageons une histoire, une frontière et des valeurs communes -, et, ensemble, nos peuples ont survécus au temps sombre qui continue encore aujourd’hui pour la Biélorussie. 

“La Biélorussie est occupée de facto”, a-t-elle dit, en notant qu’Alexandre Loukachenko exécute non pas la volonté du peuple biélorusse, mais celle de Vladimir Poutine qui l’aide à rester au pouvoir. “Loukachenko soutient la guerre et il doit en être tenu responsable”, a-t-elle énoncé, en précisant que 86% des Biélorusses sont contre la guerre en Ukraine.   

“Nous savons que la victoire de l’Ukraine donnera la possibilité aux Biélorusses d’accéder à la liberté. Même pendant la terreur, les Biélorusses soutiennent la lutte de l’Ukraine pour la vie et la liberté”, a indiqué le leader du mouvement démocratique biélorusse.

Elle a accentué qu’aujourd’hui, les Biélorusses se trouvent à la croisée des chemins. “Il y a deux chemins: la Biélorussie démocratique en Europe, ou l’occupation russe, l’isolement et la régression. Nous choisissons le premier chemin et, sur ce chemin, nous comptons sur votre aide et votre soutien”, a-t-elle affirmé.  

Elle a appelé à adopter une position ferme à l’égard de Loukachenko et ne pas céder à son chantage, en renforçant, notamment, les sanctions contre les entreprises nationales biélorusses qui donnent de l’argent au régime Loukachenko. De même, elle a proposé à la Lettonie de trouver les possibilités d’accorder des visas et des titres de séjour aux Biélorussie, d’augmenter le nombre des étudiants boursiers de la Biélorussie, ainsi que de mettre en place des programmes pour des chercheurs et des journalistes biélorusses, ainsi que pour des représentants de la culture biélorusse.       

Elle a appelé les Lettons à ne pas visiter, actuellement, la Biélorussie, car c’est un pays où des gens innocents et des prisonniers politiques souffrent. “Vous serez les bienvenus dans un pays démocratique que nous allons construire”, a-t-elle annoncé.    

Mme Tsikhanouskaya a remercié les écoles de Lettonie qui ont accueilli et continuent à accueillir les enfants biélorusses; elle a aussi remercié les professionnels de la culture qui organisent les manifestations culturelles biélorusses, et a également noté que, lors de la terreur de Loukachenko, les médias et les ONG biélorusses ont trouvé refuge en Lettonie. “Nous n’oublierons jamais votre aide à la Biélorussie et à l’Ukraine. Ensemble, nous devons faire tout notre possible pour arrêter la guerre”, a-t-elle indiqué.       

 

Service de presse de la Saeima

Otrdien, 5.jūlijā
10:00  Izglītības, kultūras un zinātnes komisijas sēde