La Présidente de la Saeima lors de la commémoration des victimes du génocide contre les Tatares de Crimée: lorsque nous pensons à l’Ukraine, nous pensons également aux Tatares de Crimée

(18.05.2022.)
Galerie

“La victoire complète, le renouvellement de l’intégrité territoriale de l’Ukraine et la restitution de la Crimée à l’Ukraine relèvent de notre intérêt. C’est une condition préalable à la paix en Europe. Les Tatares de Crimée sont patriotes de l’Ukraine, et, lorsque nous pensons à l’Ukraine, nous pensons également aux Tatares de Crimée”, a fait valoir Mme Ināra Mūrniece, Présidente de la Saeima, lors de sa participation à la visio-conférence organisée par l’Assemblée des Tatars de Crimée, le 18 mai. Aujourd’hui, cela fait 78 ans que le régime soviétique a mis en place les déportations des Tatares de Crimée. 

La Présidente de la Saeima a indiqué qu’en 2019, la Saeima avait décidé de reconnaître les déportations des Tatares de Crimée et la campagne de terreur contre ces derniers, comme étant un génocide mis en place par le régime soviétique, et avait condamné une nouvelle fois l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014. Elle a  noté que les parlementaires lettons avaient également exprimé la nécessité de poursuivre la stricte politique de non-reconnaissance de l’annexion de la Crimée, et que la Lettonie maintiendrait la question de Crimée à l’ordre du jour international.

“Cela fait déjà presque trois mois que les Ukrainiens, y compris les Tatares de Crimée, mènent courageusement des combats au grand étonnement de tous. L’Ukraine a prouvé que le patriotisme et l’unité sont les forces incassables, même dans la lutte contre un pouvoir brutal. La ténacité de l’Ukraine et le professionnalisme de ses forces militaires sont appréciés par des leadeurs démocratiques dans le monde entier”, a-t-elle énoncé, tout en précisant que le monde démocratique soutient l’Ukraine dans sa lutte contre l’agresseur.

“Nous ne savons pas combien de temps encore la Russie attaquera, mais nous savons que la guerre finira. Nous sommes solidaires avec vous, nos chers amis”, a affirmé Mme Mūrniece.

 

Service de presse de la Saeima

Sestdien, 25.jūnijā