La Présidente de la Saeima: la confiance en l’État nous a toujours permis de surmonter les temps les plus difficiles

(18.11.2021.)

“L’histoire montre que la confiance en l’État letton et en son peuple, lorsque nous nous soutenons mutuellement pour un objectif commun, nous a toujours permis de surmonter les temps les plus difficiles. Cette conviction et cette foi nous n’ont jamais déçues. Elles nous ont donné la sagesse, la perspicacité et l’ardeur, mis en œuvre dans les moments décisifs”, a affirmé, jeudi 18 novembre, Mme Ināra Mūrniece, Présidente de la Saeima, lors de la séance solennelle consacrée au 103ième anniversaire de la proclamation de la République de Lettonie.

“Au moment où le monde autour de nous apparaît de plus en plus incertain et imprévisible, nous devons puiser des forces en nous-mêmes. En retrouvant nos propres racines et nos sources de force, nous ne laisserons pas aux circonstances extérieures de déterminer notre identité”, a-t-elle fait valoir. “L’année prochaine, nous célébrons le centenaire de la première législature de la Saeima. L’histoire de notre démocratie a été relativement courte, néanmoins, l’esprit de démocratie et de parlementarisme constitue la base de notre État. Renforcerons-les avec une attitude respectueuse les uns envers les autres et envers notre société!”

En ce qui concerne les défis provoqués par la pandémie de Covid-19, Mme Mūrniece a souligné qu’humainement, cette pandémie était une épreuve sans précèdent pour nous, nos enfants, nos parents et nos grands-parents. Elle vérifie notre capacité de collaborer, de compter les uns sur les autres. Elle vérifie notre bon sens et notre esprit critique. Elle vérifie la maturité de notre société.

“Tôt ou tard, la pandémie cessera, mais la Lettonie restera. Il importe que la guerre contre la pandémie ne devienne une bataille que nous livrons entre nous par la division et l’intolérance. Nous ne pouvons pas, non plus, tout prévoir, tout contrôler. Toutefois, il appartient à chacun de choisir l’attitude à adopter envers la vie et des gens qui nous entourent, durant cette période. Chacun a le droit à la dignité et d’être entendu ”, a énoncé la Présidente de la Saeima.

Elle a exprimé son admiration et sa gratitude profondes au personnel médical qui travaille en première ligne sur le front de la pandémie, et lutte le jour et la nuit pour sauver des vies humaines. Elle a appelé ceux qui ne l’ont pas encore fait à se faire vacciner, tout en signalant que la vaccination peut sauver la vie.

De même, elle a remercié tout particulièrement les gardes-frontière, la garde civile et les soldats qui défendent notre pays, et en particulier maintenant – la frontière orientale de l’Union européenne et de l’OTAN. “Actuellement, des opérations hybrides sans précédent sont intentionnellement menées par le régime biélorusse à la frontière extérieure en Pologne, en essayant de faire entrer des milliers de migrants sur le territoire de l’Union européenne. Les actes de provocation ont également été commis à l’encontre de la Lettonie, et de la Lituanie”, a-t-elle énoncé.

“Notre devoir est de protéger notre pays, et comme nous le savons, chaque pays commence par la définition de ses frontières. Protéger ses frontières revêt d’une priorité suprême! Aujourd’hui, une plus grande responsabilité incombe à nous, car nous protégeons non seulement les frontières de notre pays, mais également celles de l’Union européenne et de l’OTAN”, a fait valoir la Présidente de la Saeima.

“Nous saluons la contribution des alliés à la présence renforcée du groupement tactique de l’OTAN en Lettonie, ainsi que les patrouilles dans l’espace aérien des pays baltes. Nous devons déployer tous nos efforts pour continuer à encourager la présence de la défense collective dans la région et la politique de dissuasion, en renforçant ainsi la sécurité de notre région”, a-t-elle noté.

“Lorsqu’il apparaît que nos liens auparavant solides et vécus tout récemment d’une belle manière, notamment en l’année du centenaire de notre État, se délitent, alors, nous devons réfléchir à comment renouveler et renforcer ces liens. Soyons sages et encourageons, et non fragilisons, les uns les autres!”, a exhorté la Présidente de la Saeima.

 

Service de presse de la Saeima

Svētdien, 28.novembrī