La Présidente de la Saeima: la coopération active entre les États baltes contribuera à surmonter les conséquences de la pandémie

(09.07.2021.)
VideoGalerie

“Je me réjouis vraiment que nous pouvons reprendre la tradition de l’avant-pandémie: la réunion tripartite présentielle des présidents des parlements de la Lettonie, de la Lituanie et de l’Estonie, afin d’aborder les sujets d’actualité pour les États baltes et leurs parlements. Une telle rencontre nous permet d’aligner nos points de vue et de convenir de positions communes pour que la voix unie et renforcée des pays baltes puisse être entendue sur la scène international”, a fait valoir Mme Ināra Mūrniece, Présidente de la Saeima, en accueillant, à la Saeima, M. Jüri Ratas, Président du Riigikogu, et Mme Viktorija Čmilytė-Nielsen, Présidente du Seimas.

La Présidente de la Saeima a souligné que la coopération active entre les pays baltes contribuerait à surmonter les conséquences de la pandémie. “Il importe de poursuivre nos efforts en vue de garantir la stabilité économique et sociale dans la région, et les travaux afférents aux projets d’infrastructure commune, notamment la mise en œuvre du projet commun Rail Baltica et la synchronisation des réseaux d’électricité entre les pays baltes, doivent être poursuivis”, a-t-elle affirmé.

Concernant la situation en Biélorussie, Mme Mūrniece a exprimé la solidarité de la Saeima avec la Lituanie; elle a précisé que la Lettonie était disposée à fournir de l’aide pratique à la Lituanie qui traverse actuellement une crise de l’immigration illégale. “Nous sommes préoccupés par les tentatives du régime biélorusse d’exercer, par le biais de l’immigration clandestine, des pressions politiques. Dans le même temps, il est évident que cette situation doit être traitée au niveau européen, car la frontière de la Lituanie est également la frontière extérieure de l’Union”, a-t-elle indiqué.

Les participants à la rencontre ont confirmé leur soutien aux réformes en Ukraine. La Présidente de la Saeima a signalé que les pays baltes devaient collaborer de manière à ce que soit encouragée la participation internationale au soutien de la plateforme pour la Crimée. C’est une initiative internationale pour la désoccupation de la Crimée, qui sera officiellement lancée en août. La Lettonie voit cette plateforme comme un format important en vue de contribuer, au niveau international, à la désoccupation de la Crimée. Un groupe parlementaire pour le soutien de la plateforme pour la Crimée a été constitué à cette fin au sein de la Saeima.

En abordant les défis que présente la pandémie, les présidents des parlements des pays baltes ont convenu que la période d’été devait être consacré à amplifier et à accélérer la vaccination. Cela permettrait de maintenir une activité économique en automne, ainsi qu’assurer aux élèves la possibilité de suivre l’enseignement en présentiel. Dans le même temps, la baisse de la vaccination dans les trois pays est préoccupante, ainsi, de nouvelles solutions non traditionnelles doivent être recherchées afin de promouvoir la nécessité de la vaccination.

M. Jānis Vucāns, chef de la délégation lettone auprès de l’Assemblée balte, a également participé à la discussion tripartite; il a présenté un agenda de travail dans le cadre de l’organisation interparlementaire des pays baltes.

Dans le cadre de leur visite officielle, les présidents des parlements ont prévu de rencontrer M. Jāni Sārts, directeur du Centre d’excellence pour la communication stratégique de l’OTAN, afin de discuter des défis liés à la désinformation dans la région de la Baltique.

 

Service de presse de la Saeima

Sestdien, 18.septembrī