La Présidente de la Saeima à Prague: nous ne devons avoir aucune hésitation face à l’agression russe

(24.10.2023.)
Galerie

“Les atrocités commises par la Russie n’ont pas brisé le courage des défenseurs de l’Ukraine. Nous ne devons pas non plus montrer aucune hésitation face à l’agression russe. La Russie interprète nos doutes comme une opportunité. Comme une opportunité que tôt ou tard notre courage, notre détermination, peuvent être brisés par des menaces, des atrocités”, a énoncé Mme Daiga Mieriņa, Présidente de la Saeima, en s’adressant aux participants du 2ème sommet parlementaire de la Plateforme internationale pour la Crimée à Prague, capitale de la République tchèque, mardi 24 octobre. 

“Nous pouvons démontrer notre soutien indéfectible à long terme par un message et des décisions unis sur l’avenir de l’Ukraine, sur la place de l’Ukraine dans l’Union européenne et l’OTAN. Nous pouvons démontrer notre soutien à long terme par des décisions qui assureront l’entière responsabilité de la Russie pour les crimes commis en Crimée et dans d’autres territoires temporairement occupés par elle en Ukraine”, a affirmé Mme Mieriņa, soulignant que de tels messages et décisions ont le pouvoir de dissuader les crimes et de renforcer l'ordre international fondé sur des règles.

“Nous devons continuer à mettre en avant l’occupation illégale de la Crimée par la Russie, les nombreuses et systématiques violations des droits de l’homme, les déportations, les déplacements d’enfants, les changements forcés dans la structure de la population de la péninsule, les répressions à l’égard des Tatars de Crimée et la militarisation de la péninsule”, a-t-elle indiqué.

Elle a fait remarquer que nous, les Lettons, sommes non seulement bien conscients, mais ressentons aussi la souffrance des Tatars de Crimée et de tous les Ukrainiens, car les répressions identiques du régime soviétique ont laissé des cicatrices durables dans la mémoire de notre peuple. Aujourd’hui, les Russes sont guidés par les instructions pour les atrocités et les crimes de guerre que les Lettons connaissent bien.

La Présidente de la Saeima est à Prague jusqu’au 24 octobre pour participer au 2ème sommet parlementaire de la Plateforme internationale de Crimée. Aujourd’hui, les participants ont adopté une déclaration soutenant l’ouverture d’une enquête internationale sur les crimes de guerre, les violations des droits de l’homme et les crimes contre l’humanité commis par les autorités d’occupation russes en Ukraine. Les participants au sommet expriment leur engagement à fournir à l’Ukraine toute l’aide nécessaire pour qu’elle puisse adhérer l’Union européenne.

La déclaration du sommet appelle d’autres pays et organisations internationales à rejoindre la Plateforme pour la Crimée, réaffirme son engagement en faveur du principe de non-reconnaissance de la tentative d’annexion illégale de la Crimée, ainsi que de la tentative d’annexion illégale d'autres territoires ukrainiens, et exige que la Fédération de Russie retire toutes ses forces immédiatement, totalement et inconditionnellement de tout le territoire ukrainien et de ses frontières internationalement reconnues, y compris de la Crimée. La déclaration réitère également l’engagement à étendre les sanctions contre la Russie, ainsi qu’à appliquer d’autres mesures diplomatiques et économiques pour renforcer la pression sur la Russie.

La Plateforme internationale pour la Crimée, créée en 2021, est un format de coordination et de consultation au niveau gouvernemental, parlementaire et des experts. La dimension parlementaire de la Plateforme pour la Crimée vise à sensibiliser les décideurs mondiaux et le grand public à l’occupation illégale du territoire de la Crimée par la Russie, à son impact négatif sur les droits de l’homme des populations locales, à la sécurité dans la région de la mer Noire, à la sécurité alimentaire mondiale et à l’ordre mondial fondé sur des règles.

Photos: https://www.flickr.com/photos/saeima/albums/72177720312139801
Conditions d’utilisation: https://www.saeima.lv/lv/autortiesibas

Service de presse de la Saeima

Pirmdien, 15.aprīlī
13:50  Saeimas Prezidija sēde