La Présidente de la Saeima à la Présidente de la République Hellénique: ensemble, nous pouvons relever les défis géopolitiques

(03.06.2022.)

“La Lettonie et la Grèce sont les pays partageant les mêmes valeurs démocratiques. Les relations amicales et la compréhension mutuelle sont à la base d’une coopération étroite pour pouvoir affronter, ensemble, les événements géopolitiques inouïs en Europe”, a fait valoir Mme Ināra Mūrniece, Présidente de la Saeima, lors de l’entretien, le 3 juin, avec Mme Katerina Sakellaropoulou, Présidente de la République Hellénique, dont visite en Lettonie a été organisée dans le cadre de la célébration du centenaire des relations diplomatiques entre les deux pays.     

“La paix durable sur notre continent ne peut être assurée que par la victoire totale de l’Ukraine et la défaite de la Russie dans la guerre déclenchée par elle-même. En réponse aux crimes perpétrés par la Russie en Ukraine, la Lettonie se prononce en faveur du renforcement de la politique de sanctions à l’égard de la Russie et de son isolement international”, a fait valoir Mme Mūrniece.

La Présidente de la Grèce a témoigné de la volonté de l’État de participer à la reconstruction de l’Ukraine après la guerre; elle a fait valoir la nécessité d’enquêter sur les crimes de guerre commis par la Russie et de punir les coupables.    

Les parties sont convenues de la nécessité de donner à l’Ukraine une perspective européenne claire, en lui octroyant, le plus promptement possible, le statut de pays candidat à l’UE. C’est une motivation majeure pour continuer la lutte de l’Ukraine pour son avenir. Actuellement, l’Ukraine verse du sang pour les valeurs fondamentales de l’Europe et pour vivre dans la démocratie.     

La Présidente de la Saeima a indiqué que la guerre en Ukraine a aussi incité la Lettonie à renforcer ses capacités de défense. Notre pays augmentera les ressources nécessaires à la défense, et, en même temps, lors du prochain sommet de l’OTAN à Madrid, il est nécessaire de prendre les décisions correspondantes à la situation actuelle de la sécurité. En cas d’attaque, l’OTAN doit être en mesure de protéger immédiatement son territoire. Dans le flanc oriental de l’Alliance, la politique de dissuasion doit être modifiée et viser à la protection du front, en renforçant, de manière considérable, la présence des forces alliées dans la région.       

Lors de leur entretien, la question d’une coopération fructueuse au sein des organisations internationales a également été abordée. 

M. Atis Lejiņš, vice-président de la Commission des affaires étrangères de la Saeima, et Mme Vita Anda Tērauda, députée de la Commission des affaires européennes, ont également participé à cette rencontre.  

 

Photos: https://www.flickr.com/photos/saeima/albums/72177720299489231
Conditions d’utilisationhttps://www.saeima.lv/lv/autortiesibas

 

Service de presse de la Saeima

Trešdien, 30.novembrī
09:00  Eiropas lietu komisijas sēde
10:00  Ārlietu komisijas sēde
10:00  Budžeta un finanšu (nodokļu) komisijas sēde
10:00  Aizsardzības, iekšlietu un korupcijas novēršanas komisijas sēde
10:00  Valsts pārvaldes un pašvaldības komisijas sēde
10:00  Sociālo un darba lietu komisijas sēde
10:15  Juridiskās komisijas sēde
10:15  Cilvēktiesību un sabiedrisko lietu komisijas sēde
12:00  Saeimas priekšsēdētāja V.E. Edvarda Smiltēna dalība un uzruna Rīgas geto ieslodzīto iznīcināšanas gadadienai veltītajā piemiņas brīdī
12:00  Mandātu, ētikas un iesniegumu komisijas sēde
12:00  Publisko izdevumu un revīzijas komisijas sēde
12:00  Nacionālās drošības komisijas sēde
12:00  Pilsonības, migrācijas un sabiedrības saliedētības komisijas sēde
12:00  Ilgtspējīgas attīstības komisijas sēde