La Présidente de la Saeima: si nous avons confiance dans notre Lettonie, si nous aimons notre pays, si nous respectons nos valeurs, alors, nous sommes indestructibles

(05.05.2022.)

“La guerre en Ukraine monte que le courage, l’héroïsme et le patriotisme peuvent avoir lieu dans le monde actuel. En outre, sans ces vertus, la démocratie ne pourrait pas résister à la tyrannie. Il n’y a jamais trop de patriotisme. Si nous avons confiance dans notre Lettonie, si nous aimons notre pays, si nous respectons nos valeurs, alors, nous sommes indestructibles”, a fait valoir, mercredi 4 mai, Mme Ināra Mūrniece, Présidente de la Saeima, lors de la séance solennelle consacrée au 32e anniversaire du rétablissement de l’indépendance de la République de Lettonie.

La Présidente de la Saeima a indiqué qu’il y avait 32 ans, le 4 mai a été la ligne de démarcation qui avait tracé le retour de notre peuple à la liberté, à l’indépendance et à la démocratie; le retour à l’État de droit et à la vie qui a un avenir. “À l’époque, le rétablissement de l’indépendance était important; aujourd’hui, le maintien et le renforcement de l’indépendance ont une importance particulière”, a souligné Mme Mūrniece, en remerciant les députés du Conseil suprême qui ont voté en faveur de l’indépendance.

“Nous pouvons nous réjouir que nous célébrons notre 32e anniversaire du rétablissement de l’indépendance en tant qu’État membre de l’Union européenne, de l’OTAN et de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Cela implique certaines normes politiques, économique et, surtout, un niveau de sécurité. La Lettonie préserve avec vigilance ses valeurs fondamentales − la démocratie parlementaire et la souveraineté populaire. Nous maintenons en vigueur nos valeurs constitutionnelles, à savoir, le principe de l’intégrité nationale, la langue lettone, l’espace culturel letton et européen, l’État de droit et les préoccupations sociales. Nous avançons!”, a affirmé la Présidente de la Saeima.

“Cependant, la fête de cette année est différente”, a signalé Mme Mūrniece en s’adressant aux participants à la session. “Une nouvelle ligne de démarcation est tracée. Le monde vit une transformation historique. Depuis 24 février, les relations entre le monde civilisé et la Russie ont radicalement changées. Le collaborationnisme politique que des États souvent choisissaient au nom des avantages économiques avec le régime de Poutine, s’est dissipé. La tactique de l’autruche selon laquelle on fermait les yeux sur les faits, a diminué. En envahissant l’Ukraine, la Russie, l’héritière imaginée et réelle de l’Union soviétique, a franchi toutes les lignes rouges. La haine, la brutalité et l’inhumanité de la Russie en Ukraine choquent tout le monde”, a énoncé la Présidente de la Saeima. “Néanmoins, pour le peuple ukrainien, cette ligne de démarcation historique signifie un avenir nouveau, celui qui est et sera au sein de l’Europe et de la civilisation occidentale”, a-t-elle accentué.

La Présidente de la Saeima a fait valoir: “Nous devons tous être conscients que l’Ukraine est en guerre conventionnelle avec la Russie depuis 24 février, mais les pays baltes et la plupart des pays occidentaux sont, aujourd’hui, en guerre hybride avec la Russie. Les sanctions, la réduction au minimum des relations diplomatiques et d’affaires, l’exclusion de la Russie des organisations internationales, les limitations relatives aux médias de propagande, constituent les éléments composants de la guerre hybride. La Russie doit sortir affaiblie de cette guerre, affaiblie à tel point qu’elle ne puisse plus jamais recommencer une telle agression, tel est le but ultime des sanctions. Tel est également le but militaire que l’Ukraine met en œuvre avec le soutien de ses alliés”, a-t-elle affirmé.

En ce qui concerne le soutien apporté à l’Ukraine, la Présidente de la Saeima a énoncé: “La seconde moitié de l'année n’a pas encore commencé, mais les coûts de l’aide militaire à l’Ukraine ont déjà atteint un tiers de notre budget militaire. Et nous continuerons à l’aider, car nous savons que la défense militaire de la Lettonie commence aujourd’hui au Donbass. En renforçant l’Ukraine, nous nous renforçons aussi, et cela est ressenti par chaque patriote de notre pays”. Elle a mis en exergue qu’au cours des prochaines années, les pays baltes de même que plusieurs autres pays européens établiraient un système de défense renforcé. “Les capacités militaires de l’OTAN augmentent sans cesse, et cela donne assurance que notre avenir est sûr”, a-t-elle signalé.

Mme Mūrniece a remercié tout résidant de Lettonie qui met en œuvre des idées nouvelles afin d’aider l’Ukraine. “Merci de partager votre chaleur humaine! Ce que vous faites, fait croire que nous pouvons toujours compter l’un sur l’autre, si nécessaire”, a-t-elle conclu.

Service de presse de la Saeima

Pirmdien, 3.oktobrī
14:00  Saeimas Prezidija sēde