La Présidente de la Saeima à ses homologues des pays NB8: une action coordonnée et le soutien à l’Ukraine sont essentiels aujourd’hui

(04.03.2022.)

“Lorsque nous parlions de la liberté, la souveraineté et la démocratie, nous considérions ces notions comme acquises. Aujourd’hui, ces mots et leur essence ont tout autre sens. La guerre a éclaté sur le continent européen. En cette période précaire, une action coordonnée et le soutien à l’Ukraine sont essentiels”, a fait valoir, vendredi 4 mars, Mme Ināra Mūrniece, Présidente de la Saeima, lors de l’entretien en visioconférence avec les présidents des parlements des pays nordiques et baltes (NB8), afin de discuter de la situation actuelle de sécurité dans la région et du soutien à l’Ukraine qui s’oppose à une agression militaire et une vaste invasion, perpétrées par la Russie. 

“Bien que les missiles ne soient pas dirigés contre nous, et l’existence physique de nos populations ne soit pas mise en danger, nous ne pouvons pas parler de la vie pacifique”, a souligné Mme Mūrniece. “Le monde démocratique condamne à l’unanimité la guerre contre l’Ukraine, menée par la Russie. La Russie doit être forcée à arrêter la guerre. Il est significatif que la propagande grossière et le mensonge flagrant de la part de la Russie de Poutine, ne peuvent plus atteindre un large public au-delà de ses frontières”, a-t-elle noté.    

Les présidents des parlements des pays NB8 condamnent fermement et à l’unanimité l’agression menée par la Russie. Les présidents ont échangé des informations sur l’appui accordé à l’Ukraine par chaque parlement et chaque gouvernement, et ont fait valoir la nécessité de continuer d’appliquer des sanctions globales contre la Russie. Par ailleurs, les présidents ont indiqué que des sanctions strictes devaient également être appliquées contre la Biélorussie, en raison de son implication intégrale dans la guerre contre l’Ukraine, menée par la Russie.

Ils étaient tous d’accord quant à l’appui de l’Ukraine, tout en soulignant que les populations des pays nordiques et baltes expriment leur solidarité profonde au peuple ukrainien.

Les présidents des parlements ont également discuté de la demande de l’Ukraine de rejoindre l’Union européenne. Mme Mūrniece a informé ses homologues des pays NB8 que la Saeima soutenait l’octroi à l’Ukraine du statut de pays-candidat à l’UE, et que le parlement letton a adopté hier, à l’unanimité, une communication à ce sujet. La Saeima a également adopté des amendements aux lois visant à autoriser aux citoyens lettons de faire leur service militaire du côté de l’Ukraine, ainsi qu’une loi spéciale relative au soutien des civils ukrainiens.      

 

Service de presse de la Saeima

Pirmdien, 3.oktobrī
14:00  Saeimas Prezidija sēde