La Saeima adopte une communication sur “des élections législatives” organisées par la Fédération de Russie en République autonome de Crimée et à Sébastopol

(21.11.2019.)

Jeudi 21 novembre, la Saeima a adopté une communication sur les soi-disant élections législatives organisées par la Fédération de Russie en République autonome de Crimée et à Sébastopol.

La Saeima de la République de Lettonie condamne fermement l’annexion illicite de la République autonome de Crimée et de Sébastopol effectuée par la Fédération de Russie qui, dans la zone occupée, a établi un régime répressif, réquisitionné la propriété de l’État ukrainien, fermé des écoles où l’enseignement était dispensé en ukrainien et qui poursuit des répressions contre les Tatars de Crimée; en outre, elle condamne l’agression poursuivie par la Russie à l'est de l'Ukraine et la guerre économique menée par elle dans la région de la mer Noire et la mer d’Azov.

Selon la communication, l’annexion illicite de la Crimée, territoire appartenant à l’Ukraine, est une grave violation du droit international, notamment de la charte des Nations unies et de l’Acte final d'Helsinki clôturant la conférence sur la sécurité et la coopération en Europe. Des activités militaires de la Russie sont contraires au mémorandum de Budapest garantissant à l’Ukraine la sécurité et signé  en 1994 par la Russie, les ÉUA, le Royaume-Uni, l’Ukraine, le Belarus et le Kazakhstan.

La communication condamne fermement les soi-disant élections législatives organisées par la Fédération de Russie en République autonome de Crimée et à Sébastopol le 8 septembre 2019; elle les considère comme étant illégitimes, tout en rappelant que des élections pour la Douma d’État   organisées par elle en Crimée et à Sébastopol le 18 septembre 2016 ont été illégales, ce qui signifie que ses résultats électoraux ne sont pas valables.

M.Rihards Kols, président de la Commission des affaires étrangères de la Saeima, souligne: “Il est symbolique qu’aujourd’hui, c’est le sixième anniversaire de la révolution d’Euromaïdan en Ukraine. Il y a six ans, le 21 novembre 2013, des milliers de personnes ont lancé une révolution pour la liberté, également appelée révolution pour la dignité. C’est pourquoi, l’adoption de la présente communication est, sans nul doute, évidente: par cette communication nous réaffirmons notre soutien indéfectible à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine; nous rappelons notre décision de refuser de reconnaître l’annexion illicite de la Crimée et notre soutien à l’intégration approfondie de l’Ukraine dans l’espace euro-atlantique”.

La Saeima réaffirme le soutien de la République de Lettonie à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine, en refusant systématiquement de reconnaitre l’annexion illicite de la Crimée et de Sébastopol par la Fédération de Russie; elle exprime son soutien à l’intégration de l’Ukraine dans l’espace euro-atlantique.

Dans sa communication, la Saeima invite l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, ainsi que d’autres organisations internationales à condamner fermentent l’occupation militaire de l’Ukraine par la Fédération de Russie et l’organisation par cette dernière des élections législatives dans les zones occupées.

De même, la Saeima appelle à respecter le droit international et les valeurs démocratiques dans l’espace international et à exiger de la Fédération de Russie de respecter le droit international et de cesser ses actes agressifs en Ukraine.  

 

Service de presse de la Saeima

Pirmdien, 6.februārī
13:30  Saeimas Ārlietu komisijas sekretāres Irmas Kalniņas tikšanās ar Izraēlas Valsts ārkārtējo un pilnvaroto vēstnieci Latvijas Republikā V.E. Sharon Rappaport Palgi
13:50  Saeimas Prezidija sēde